Cévennes : Face au retour du froid, le secteur agricole est « vigilant mais…

La baisse des températures annoncée début avril a ravivé le spectre d’une vague de glace catastrophique survenue l’an dernier. Cependant, les professionnels restent optimistes.

C’est encore dans l’esprit de nombreux agriculteurs. Les 7 et 8 avril 2021, une puissante vague de glace qui a frappé la France a épargné le nord du Gard. En IGP Cévennes, les dégâts ont entraîné jusqu’à 70 % de perte de production chez les viticulteurs.

« Chez certains, ils perdent même 80 % », se plaint Christian Vigne, viticulteur à la coopérative des Vignerons de la Porte des Cévennes, et président de l’IGP.

Un nouveau printemps qui s’annonce plus clément

Mais, même s’il surveille attentivement l’évolution des prévisions météo, Christian Vigne ne voit pas arriver cette année une nouvelle vague de froid dévastatrice. « L’année dernière, nous avons eu des pics de chaleur, jusqu’à 20-21°C, avant avril. Les bourgeons ont presque tous éclaté, ce qui a été fatal. Ce n’était pas le cas. Ils n’ont pas encore éclos. »

La raison : un hiver plus froid et plus rigoureux que le précédent. « Nous avons de belles journées en janvier et février, mais avec des nuits encore très fraîches. En plus, les chutes de neige à l’Aigoual maintiennent la fraîcheur. »

Des cultures sous surveillance

Sur les coteaux de l’Aigoual, à la coopérative Origine Cévennes, on est encore prêt à affronter le froid. « Les oignons sont sensibles à -6°C, ils sont légèrement affectés », explique son directeur, Thomas Vidal. Les précautions sont concentrées sur les pommiers, où les dégâts peuvent survenir à partir de -2°C.

« Ils n’ont pas encore tous germé, mais nous avons l’opale de pomme, la variété la plus précoce, qui commence à fleurir. »

À Lire  Prévisions météo agricole Normandie à 10 jours

En cas de gel, l’arbre est prêt à être arrosé automatiquement la nuit, pour maintenir une bonne température. Mais tous les jardins ne sont pas équipés. En 2021, un producteur n’a cueilli que 4 tonnes de pommes au lieu de 60, car il n’avait pas ce système.