Comment Françoise ou Philippe ont divisé par trois leur facture d’électricité

FIGARO DEMAIN – La journée nationale de lutte contre la précarité énergétique du 24 novembre est marquée par une conférence de la Fondation Abbé Pierre dédiée à cette problématique qui touche de plus en plus de Français. L’occasion de mettre en avant des pistes pour réduire votre facture.

Il y a trois ans, leur facture d’électricité dépassait négligemment les 2 000 euros annuels, mais ils avaient encore froid dans leur maison de 70 mètres carrés de la commune d’Estrées-Saint-Denis dans l’Oise, dont ils ont hérité. Le manque d’entretien l’a rendu presque invivable et l’un de leurs fils a été hospitalisé cinq fois pour asthme. Après 60 000 euros de travaux financés par l’aide, les dépenses de Bruno et Françoise ont été presque divisées par quatre (3,7) et leur facture presque autant. Le prêt à taux zéro a permis au couple de couvrir la charge restante (environ 1 800 euros). Mais cet ancien employé d’un magasin de bricolage de 39 ans, à la retraite depuis deux ans, et sa femme, qui offraient un emploi à temps partiel à la fois en invalidité pour cause de santé et en situation précaire, n’auraient jamais envisagé d’entreprendre un tel projet à leur compte. .

LIRE LA SUITE – Les personnes âgées, premières victimes de la précarité énergétique

Philippe, ancien militaire devenu garde-campagne à Clairoix (Oise), retraité, et Lydiane, femme au foyer qui n’a jamais pu trouver de travail après un accident de voiture dans lequel elle a perdu un œil, ont mené une vie solitaire. sans véhicule, dans une maison rurale et humide, de 80 mètres carrés, adossée à une colline, où la moisissure a envahi l’eau de la salle de bain. Malgré des problèmes de santé et des factures d’électricité élevées, ils ont supporté 15 degrés en hiver. Il a fallu trois ans avant que Philippe n’accepte la visite du Secours Catholique dans leur logement. Après 70 000 euros de travaux, dont l’installation de radiateurs électriques inertiels et l’isolation des murs en fibre de bois, ces derniers sont passés de la catégorie G à D sur le barème de diagnostic d’efficacité énergétique (DPE) grâce à l’aide, et le montant restant est limité. . jusqu’à 1 400 euros.

L’effet de ce type de rénovation est non seulement un confort et une réduction de la facture, mais aussi une amélioration de la santé des résidents et une nouvelle vie sociale, lorsqu’ils n’auront plus honte de leur logement.

« L’effet de ce type de rénovation est non seulement le confort et la baisse des factures, mais cela améliore également la santé des habitants et leur permet de retrouver une vie sociale quand ils n’en ont pas besoin. Ils n’ont plus honte de leur logement. , » il explique. Franck Billeau, directeur du Réseau Eco Habitat qu’il a fondé en 2014 dans les Hauts-de-France pour contribuer à l’amélioration de l’habitat. Ainsi les enfants d’Elisa, sujets aux bronchites à répétition, ne sont plus malades depuis la rénovation. Certains ont réduit leurs antidépresseurs, d’autres sont retournés chez le coiffeur car ils ont une meilleure estime d’eux-mêmes et ont même parfois trouvé un emploi. Bruno et Françoise peuvent à nouveau accueillir leurs petits-enfants à la maison.

LIRE LA SUITE – Contrôle du carburant : ouverture du compteur mardi pour les ménages modestes

De nombreux ménages à court de carburant peuvent bénéficier de ce type de soutien, mais peu choisissent de le faire. « Les propriétaires pensent qu’ils n’ont droit à aucune aide et ont souvent peur d’être dupés par les artisans, tout comme ces derniers se méfient des ménages qu’ils soupçonnent d’être insolvables », pointe Franck Billeau. D’où l’importance de dispositifs d’accompagnement qui établissent la confiance de part et d’autre et facilitent le contact avec MaPrimeRénov’, l’Anah, les collectivités territoriales, les associations (Fondation Abbé Pierre, Secours Catholique..), les acteurs privés (Fondation Leroy-Merlin par exemple dans le cas de Philippe et Lydiane ) et des groupes de protection sociale comme AG2R.

L’apparition d’un nouveau métier, ensemblier solidaire

« On peut éliminer les tamis thermiques en dix ans. Mais cela suppose d’apprendre à mieux travailler entre différentes organisations. C’est pourquoi un nouveau métier a émergé, l’assemblée solidaire », explique Gilles Berhault, délégué général de Stop Énergie Exclusion. Dix personnes issues du monde du bâtiment ou de l’action sociale se forment actuellement à ce nouveau métier qui consiste à accompagner une famille de A à Z dans la rénovation de son logement, de l’élaboration des documents financiers à l’exécution des travaux, en passant par les offres et des solutions techniques à imaginer.

Les Copains de la construction participent également à cette dynamique, avec une particularité : cette association associe au moins partiellement, chaque fois que possible, des habitants à son chantier (auto-rénovation), ce qui réduit quelque peu le budget global.

12 millions de Français concernés par la précarité énergétique

Avant même la guerre en Ukraine et la flambée des prix, 20% des ménages soit 12 millions de Français étaient en situation de précarité énergétique. Les habitants des 5,2 millions de passoires thermiques du parc des résidences principales de France, classés F et G sur l’échelle des diagnostics d’efficacité énergétique (DPE), sont les premiers à s’inquiéter. Le nombre de factures impayées a déjà augmenté de 17% entre 2019 et 2021, provoquant près de 300 000 coupures de courant. Les prix de l’énergie pour les ménages ont bondi de 28 % en glissement annuel au deuxième trimestre de 2022, inquiétant un nouveau public. Avec la sortie progressive du bouclier tarifaire et une nouvelle hausse de 15% du gaz et de l’électricité attendue début 2023, cette crise énergétique va sans doute précipiter de nouveaux ménages vivant avec moins de dix euros par jour et par personne dans la précarité à l’image des locuteurs qu’il soulignera lors du colloque organisé aujourd’hui par la Fondation Abbé Pierre.

EN SAVOIR PLUS – Dix conseils pour réduire votre budget de conduite

D’où la mobilisation autour de ce thème à l’occasion de la journée de lutte contre la précarité énergétique, qui a lieu aujourd’hui 24 novembre. Cette deuxième édition, lancée en 2021 par une vingtaine d’organismes travaillant sur le sujet, est l’occasion de sensibiliser l’ensemble du territoire à travers divers événements. Et il existe des solutions. Le groupe Stop Energy Exclusion, qui fédère une cinquantaine d’acteurs, a pour objectif de sauver chaque année un million de personnes de la précarité énergétique. Les Coupes Solutions Précarité Énergétique 2022 qu’elle organise seront dévoilées aujourd’hui 24 novembre au ministère de la Transition écologique.

Economiser tout en offrant de la chaleur aux plus démunis

Le fournisseur d’énergie verte Plum Énergie a été le lauréat 2021 dans la catégorie financement avec service d’électricité garanti d’au moins mille watts pour tous les clients, sans coupures.

Cette année, l’influente start-up Don de Chaleur court dans la même catégorie. Cette dernière permet à chacun de relever une série de défis quotidiens et ludiques de sobriété énergétique via l’application lancée le 7 novembre. « Les gens sont focalisés sur le chauffage, mais une douche écologique peut réduire la consommation d’eau – et donc le ballon d’eau chaude ou le chauffe-eau – jusqu’à 50% », souligne Matthieu Sattler, co-fondateur de la start-up.

À Lire  Haut Doubs. Naissance et décès dans la section de Pontarlier

Des générateurs électriques pour les populations déplacées en Ukraine

Grâce à ces gestes écologiques, chaque kWh économisé permet non seulement de faire baisser la facture de chaque participant, mais aussi de nourrir un chat solidaire en soutien à l’un des cinq projets choisis par ce dernier, complété par des fournisseurs partenaires : Stop l’Energie Exclusion, Habitat et Humanisme , Emmaüs Solidarité, Ulisse Énergie et Électriciens Sans Frontières, qui fournit des groupes électrogènes aux personnes déplacées en Ukraine. Aujourd’hui, déjà 200 000 euros d’obligations financières permettent d’envisager le financement de plusieurs projets jusqu’à Noël. De quoi « encourager une nouvelle forme de générosité à bord », pointe Matthieu Sattler.

De son côté, Solinergy, le fondateur du groupe Effy, distribuera des kits d’urgence composés d’éléments tels que des contrôleurs de douche, des joints de fenêtre isolants, des ampoules E27 ou un guide éco-responsable à cinq mille foyers confrontés à des pénuries de carburant. Et ce à travers des associations de terrain telles que Soliha, Croix Rouge Insertion et Habitat & Humanisme.

À VOIR AUSSI – Coupures d’électricité : comment Énedis se prépare à l’hiver

Est-ce que Engie est fiable ?

Les consommateurs font confiance au fournisseur historique Engie (ex-GDF) pour le gaz (tout comme EDF pour l’électricité). En effet, Engie est un « visage familier » pour de nombreux consommateurs en raison de son expérience sur le marché de l’énergie.

Quel est l’intérêt de passer à Engie ? L’offre Happ-e d’Engie est beaucoup moins chère que le tarif EDF Blue. En effet, il offre une réduction par rapport au tarif réglementé, ce qui vous permet de réduire votre facture d’électricité sans modifier votre consommation.

Pourquoi quitter EDF et aller chez Engie ? Ainsi, quitter EDF peut être avantageux pour plusieurs raisons : profiter de tarifs plus compétitifs ; Protéger contre la hausse du prix du tarif réglementé de l’électricité ; Dépensez de manière plus responsable.

Qui est le mieux entre Engie et EDF ?

Qui choisir entre EDF et Engie ? Les deux fournisseurs d’énergie ont des avantages et des inconvénients. Chez Engie, les prix sont plus avantageux pour l’offre de base, mais les services proposés sont aussi intéressants chez EDF.

.

Qui est le moins cher entre EDF et Engie ?

Que vous choisissiez l’électricité verte ou non, le prix du kWh est moins élevé si vous vous abonnez au fournisseur d’origine. En revanche, l’abonnement annuel est moins cher chez Engie (124,72 € TTC) que chez EDF (136,08 € TTC pour l’offre réglementée que pour l’offre verte).

Quel est actuellement le fournisseur d’énergie le moins cher ? En France, le fournisseur d’électricité le moins cher est actuellement OHM Energie, avec une baisse de 11 % du prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé.

Quel est le plus avantageux EDF ou Engie ?

D’après le simulateur de comparaison Engie ou EDF ci-dessus, pour une puissance du compteur de 6 kVA en option de base, la fourniture d’électricité Happ-e by Engie est moins chère qu’EDF. Même si le prix de l’abonnement annuel chez Engie est plus élevé qu’avec EDF, le prix du kWh chez Engie est plus avantageux.

Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher ?

Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher en 2022 ?

RangFournisseur d’électricitéPrix ​​au kWh TTC
1Énergie OHM0,1556 €
2Chute de Vatten0,1658 €
3TotalEnergies0,1658 €
4Bonne chance0,1773 €

.

Pourquoi garder EDF ?

La conservation de ses factures EDF permet également au client de se prémunir contre d’éventuelles demandes de paiement d’EDF au fournisseur d’origine. En effet, le fournisseur d’énergie dispose de 2 ans pour déposer des demandes d’arrangements de paiement.

Qui est le plus cher Engie ou EDF ? Que vous choisissiez l’électricité verte ou non, le prix du kWh est moins élevé si vous vous abonnez au fournisseur d’origine. En revanche, l’abonnement annuel est moins cher chez Engie (124,72 € TTC) que chez EDF (136,08 € TTC pour l’offre réglementée que pour l’offre verte).

Faut-il revenir à EDF ? En réalité, le choix d’EDF dépend de votre fournisseur d’énergie. « Si vous faites partie de ces clients qui ont reçu un courrier vous informant des hausses de prix à venir, alors il est peut-être temps de changer d’opérateur », conseille l’expert.

Quand jeter facture EDF ?

Comptes. Les factures d’électricité et de gaz doivent être conservées pendant 5 ans, ainsi que les factures d’eau.

Quel intérêt de rester chez EDF ?

Quitter EDF pourrait être l’occasion de réduire les factures énergétiques. Bien que le marché de l’énergie soit libéralisé depuis 2007, la plupart des Français restent fidèles au tarif réglementé d’EDF, alors que d’autres fournisseurs proposent des tarifs bien plus avantageux.

Pourquoi EDF perd-il des clients ? Raison principale : manque d’informations. En fait, un consommateur sur deux ne connaît pas ses droits lorsqu’il s’agit de changer de fournisseur.

Puis-je rester avec EDF ? Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, tout particulier peut quitter EDF et choisir le fournisseur d’électricité de son choix.

Quel est le contrat EDF le plus avantageux ?

La meilleure offre tarifaire d’EDF est DIGIWATT : offre 100% en ligne et moins chère que le tarif réglementé ou le tarif bleu. Digiwatt est une offre avantageuse avec les caractéristiques suivantes : Prix de l’électricité moins cher : profitez d’une remise de 5% sur le prix du kWh HT par rapport au TRV.

Quel est le fournisseur d’énergie le plus économique ?

En 2022, parmi les fournisseurs d’électricité les moins chers en fonction du prix (ou tarif) du kWh d’électricité. C’est ainsi que l’on trouve, par exemple, un fournisseur de Total Direct Energie, Happ-e d’Engie ou Cdiscount Energie.

Quel est le fournisseur d’électricité le plus intéressant aujourd’hui ? En novembre 2022, les fournisseurs d’électricité les moins chers sont : OHM Energie avec 84 € d’économies par an. EDF et Tarif municipal réglementé pour l’énergie solaire et l’offre d’électricité avec une centrale photovoltaïque, 9 € plus cher qu’EDF.

Quel est le fournisseur d’énergie le moins cher en 2022 ? En 2022, les fournisseurs d’électricité les moins chers sont TotalEnergies, Engie et Vattenfall. Dans le cas du gaz naturel, il s’agit de TotalEnergies, Eni et Engie.

Pourquoi rester chez Engie ?

ENGIE va-t-il augmenter ? Si vous bénéficiez d’une offre d’électricité ENGIE indexée sur un tarif réglementé (offre Happ-e ou offre Tranquillité), vous êtes protégé par le Bouclier tarifaire. Votre prix du kWh augmentera jusqu’à 15 % en moyenne à partir de février 2023.

ENGIE est-il fiable ? Sur son site internet, Engie répertorie cependant plus de 400 000 avis clients, lui attribuant une note moyenne de 4/5. L’entreprise encourage ses clients à évaluer chacun de ses services, tels que l’assurance facture, le déménagement, la réparation de chauffe-eau ou les paiements mensuels.

Pourquoi rester chez ENGIE ?

âï¸ Oui, vous pouvez rester chez Engie car le fournisseur d’origine propose également des offres de marché pour le gaz et l’électricité. En effet, Engie (anciennement GDF Suez) est un fournisseur historique de gaz qui, avant l’ouverture du marché à la concurrence, ne proposait qu’un seul tarif : le tarif réglementé du gaz.