Hamois : Claude Macors fut, parmi tant d’autres, le fondateur des institutions du même nom

Claude Macors, ancien apprenti menuisier, a une vie bien remplie. Il est humble et sage.

À la fin des années 1980, Claude Macors a lancé une entreprise appelée La Maison Idéale. Il a la passion et l’amour de construire.

En 1988, Claude Macors fonde Ets Macors, une entreprise de construction qui n’a cessé de croître depuis. Son patron l’avait donné, en 2007, à l’actuel dirigeant, Gérard Sevrin.

Macors est le fleuron de la construction dans et autour du Condroz. La menuiserie s’est d’abord bien libérée pour devenir aujourd’hui l’entreprise de construction la plus importante, la plus puissante, d’environ soixante-dix ouvriers.

Claude a également été président de la Fédération wallonne de la menuiserie et juge consulaire à la Cour d’appel de Liège, membre et administrateur de diverses associations et fédérations, dont le Centre Ifapme de Dinant. Il est également Officier de l’Ordre de la Couronne et Officier de l’Ordre de Léopold II. Il a également été agent immobilier et enseignant pour les étudiants de premier cycle en construction à Namur.

C’est un homme qui sait aussi recevoir et rendre le travail.

Il laisse dans le deuil quatre enfants, dont Philippe, conseiller municipal de Hamois. Poste également occupé par son père. Il est également grand-père de sept petits-enfants. Pour ses enfants, elle est un « héros ». Lors des funérailles, l’un de ses fils, Luc lui raconte : « Tu es la tour de contrôle de la famille. Et rajoutons : « de vrais managers ».

À Lire  Prévisions saisonnières : un hiver moins doux que les trois derniers ?