Immobilier : Quelles sont les 10 erreurs à éviter avant d’acheter ? – Mon Sweetimmo

Acheter une propriété, un beau projet ! Mais faut-il laisser la balle dans la tête ? Pour réussir, il est important de baliser le chemin. Matera, solution de gestion de copropriété, lève le voile sur les pièges à éviter avant d’acheter un bien.

Ne pas préparer la visite

Lors de la visite d’un bien, il est indispensable de bien préparer la visite en amont. En effet, vous aurez certainement plusieurs acquéreurs potentiels à visiter le bien, et selon la zone géographique du logement, une offre de prix peut partir très vite !

Ainsi, mieux vaut rédiger une liste de questions à poser à l’agent immobilier ou au vendeur particulier avant votre visite, notamment :

Avec toutes ces questions, vous obtiendrez plus d’informations sur la propriété, mais aussi sur les environs. Lors de votre visite, pensez également à vérifier l’isolation des fenêtres, les éventuelles fissures et l’humidité des pièces.

Visiter à un mauvais moment

Tout d’abord, nous vous conseillons, dans la mesure du possible, de visiter le bien plusieurs fois et à des moments différents. En effet, un bien visité à 10h n’aura pas le même éclairage que le soir à 18h.

Une visite en journée permet de constater la luminosité de la propriété, une visite en soirée permet de s’informer sur le bruit et la vie du quartier.

Ne pas visiter certaines parties du bien

Avant de signer le compromis de vente ou tout autre avant-contrat, il est indispensable de visiter toutes les parties du bien, y compris toutes les dépendances : sous-sol, grenier, etc. En fait, si vous ne les visitez pas, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises après l’achat !

Lors de la visite des bâtiments de construction, pensez à regarder l’état de la charpente et des combles. Une extension en mauvais état peut vous donner des indices et éviter les mauvaises surprises sur l’état général du logement et de la copropriété, le cas échéant !

Ne pas rencontrer les voisins

Si vous en avez l’occasion, il peut être très intéressant de discuter avec les voisins, surtout si vous songez à acheter une copropriété. En effet, les conflits dans une copropriété peuvent bloquer certains processus décisionnels et devenir un cauchemar pour certains résidents.

Si possible, nous vous conseillons de contacter le conseil syndical pour poser également des questions sur le syndic du copropriétaire et la qualité de la gestion de l’immeuble.

« Le syndic a l’obligation d’assurer le bon fonctionnement et l’entretien des parties communes de l’immeuble, commente-t-on à Matera. Discuter avec le conseil syndical, c’est s’assurer d’une bonne gestion de qualité avant l’achat. En effet, si vous achetez un bien là où la qualité de la gestion de la copropriété laisse à désirer, vous pouvez perdre de la valeur sur le bien acheté et dégrader votre qualité de vie : travaux non réalisés, sinistres qui mettent du temps à se régler, etc.

Ne pas négocier le prix d’achat

Pour négocier le prix d’achat, nous vous conseillons de vous renseigner au préalable sur les prix du marché. Pour cela, vous pouvez consulter les annonces de la ville où vous vous apprêtez à acheter. Attention, pensez à regarder les annonces du même quartier et/ou arrondissement pour ne pas être biaisé !

À Lire  Comment moderniser l'intérieur avec la domotique ?

Il est également important de considérer l’état du bien et les tensions du marché immobilier lors de l’achat. Cela vous permettra d’éviter d’acheter un bien surévalué ou de rater une belle opportunité !

Ne pas consulter les documents de la copropriété

Lorsque vous achetez une propriété en copropriété, il est essentiel de regarder les documents de l’immeuble. En réalité acheter, c’est devenir copropriétaires et donc conserver une partie des parties communes de l’immeuble. Il est donc préférable de porter une attention particulière aux éléments suivants :

Ne pas faire le tour du quartier

Autre bonne pratique : pensez à vous promener dans le quartier pour voir les infrastructures et la vie de quartier une fois votre visite terminée ! Ceci est valable si vous souhaitez habiter le logement mais aussi si vous souhaitez le louer !

En effet, pour que le logement attire de nombreux locataires et trouve rapidement du monde, il est important de vérifier les commodités du logement (transports en commun, centres commerciaux, supermarchés, etc.), mais aussi l’ambiance du quartier et sa sécurité. . Vous pouvez également mettre en avant ces éléments dans votre annonce de location !

Vous pouvez également vous rendre à la municipalité pour demander si des projets de réhabilitation sont prévus. Cela vous permet d’estimer une éventuelle augmentation rapide de la valeur du logement que vous vous apprêtez à acquérir.

Ne pas comparer les offres de prêt immobilier

Qui dit achat immobilier, dit prêt immobilier pour la majorité des Français. Cependant, il est important de demander attentivement et de ne pas accepter la première offre de prêt qui vous est proposée. N’hésitez pas à comparer les offres et à mettre les banques en concurrence, notamment pour obtenir le taux le plus avantageux.

Mal préparer son dossier de prêt

En parlant de prêt immobilier, il est important de bien préparer son dossier pour obtenir les meilleures conditions. Pour cela, préparez votre rencontre avec votre consultant comme un entretien d’embauche !

Pensez à avoir tous vos documents le jour J, essayez d’avoir la meilleure comptabilité pour les 3 voire 6 mois avant votre rendez-vous et n’hésitez pas à préparer une présentation rapide de votre projet pour convaincre votre conseiller bancaire. : votre situation financière, vos revenus, les atouts de votre dossier, le bien que vous vous apprêtez à acheter, etc.

Un dossier de prêt bien préparé, c’est aussi plus d’arguments à négocier ! Outre le taux de prêt, qui est bien sûr le premier élément à négocier, vous pouvez également négocier l’absence d’IRA par exemple. Pour rappel, cette clause stipule que vous devez payer une pénalité de 3%, en plus du capital, pour tout remboursement anticipé du prêt. Bon à savoir en cas de revente potentielle !

Attendre trop longtemps !

Bien sûr, il est normal de prendre son temps avant d’acheter une propriété. Il est également important de bien les comparer pour être sûr de faire le bon choix. Mais n’attendez pas trop longtemps…

Attendre, c’est prendre le risque que les prix de l’immobilier augmentent, que le marché se resserre, ou que les crédits immobiliers deviennent de plus en plus difficiles à obtenir… Alors n’attendez pas trop longtemps si vous êtes tombé amoureux lors de votre précédente visites !