Jardin d’enfants, voirie, vidéo protection… Aperçu de la …

Dans un contexte économique délicat, Fabrice Magnet, le maire d’Ennezat, et son équipe entendent concrétiser les projets engagés en 2023. Même si le Plan Pluriannuel d’Investissement pour 2026 devra certainement être partiellement révisé.

Ennezat ne fera pas exception en 2023. Dans un contexte économique très délicat, la commune dirigée par Fabrice Magnet devra faire selon des finances affectées par une hausse des charges et une relative baisse des revenus.

« Rien que pour l’énergie, on s’attend à payer 150 000 € de plus qu’en année normale, souligne le maire. Sans parler de tout le reste. On a un programme ambitieux, on veut le respecter, mais on va réfléchir et surtout ne rien faire. »

L’école maternelle prête pour septembre

Depuis plusieurs mois, la rénovation de l’école primaire sera bien terminée pour un démarrage en septembre 2023. des travaux, explique Fabrice Magnet. De nombreux travaux ont été menés sur la consommation d’énergie. Quand on a fait les études, il y a deux ou trois ans, on a choisi le gaz plutôt que l’électricité. Si c’était à refaire aujourd’hui, nous aurions peut-être plutôt opté pour un réseau de chauffage au bois. Nous avons également installé du double vitrage, l’isolation a été refaite, la terrasse sera également refaite et une terrasse a été créée. »

Cinquième ligne de bus créée sur le territoire de Riom Limagne et Volcans (Puy-de-Dôme)

L’autre grand projet pour 2023 sera de refaire la rue du Stade. Entre les travaux d’assainissement et l’enfouissement d’une partie des réseaux aériens, un grand chantier routier va s’ouvrir. « Ce sera aussi l’occasion de mettre en œuvre le plan de circulation adopté il y a 4 ou 5 ans, explique le maire. À la fin de ce projet, qui pourrait être mis en œuvre entre 2023 et 2024, il y aura une piste cyclable jusqu’à l’école. Ce sera la touche finale de ce plan qui permet de relier tous les lieux publics et stratégiques de la commune à pied ou à vélo. Budget : 480 000 €.

À Lire  Offre Evénement E.Leclerc : Utiliser le Découpeur Plasma

Des caméras bientôt installées

Repoussé de 2022 à 2023 faute de subventions suffisantes, le déploiement de la vidéoprotection (une trentaine de caméras) devrait être effectif cette année. « Cela a pour but de réduire significativement les incivilités, les dégradations et les vols, souligne l’élu. Il y aura des caméras qui liront les plaques aux entrées de chaque village et d’autres à tous les endroits stratégiques. Cela représente 170 000 € d’investissement dont 80 % de subventions. Il y aura alors entre 40 et 50 000 € à verser par la collectivité, ce qui représente deux ans de frais liés aux incivilités. »

Comme pour les autres grands chantiers du plan pluriannuel d’investissement 2026, la feuille de route pourra être revue en fonction du contexte économique. Si les études pour la maison des associations devaient être lancées cette année, Fabrice Magnet table sur une mise en service en 2026. Quant aux travaux prévus rue des Bordets (500 000 €), ils seront certainement reportés au prochain mandat.

Accompagner les projets portés par RLV

Enfin, la collectivité poursuivra ses efforts pour enfouir les réseaux aériens entrepris depuis plusieurs années, mais aussi ceux entrepris pour préserver le potentiel commercial du centre-ville.

Le diagnostic sable sur Riom Limagne et Volcans met en évidence des problèmes préoccupants

Le maire et son équipe soutiendront également les projets que devrait lancer la communauté d’agglo Riom Limagne et Volcans (RLV) tels que l’agrandissement de la zone commerciale de Champiaux (+ 2,3 ha), l’agrandissement de la pépinière ( après fusion). avec celui de Saint-Laure pour permettre une augmentation de l’accueil de loisirs) ou le projet de création d’étudiants et de personnes âgées en lieu et place des anciens Ehpad.