Le complexe hydraulique Poujet-Le Truel fête ses 70 ans

Du Viaur et du Vioulou, en passant par les lacs de Pont-de-Salars, Bages, Pareloup et Villefranche-de-Panat, jusqu’au lac de Saint-Amans, gravité ou pompage, l’eau du versant nord de la vallée du Tarn s’apprête à descendre descendez plus de 400 mètres en dénivelé, à travers les deux enclos vers la centrale de Poujet ! EDF a souhaité fêter les 70 ans de ce bâtiment et pour cela a ouvert les portes de la centrale au public.

Les travaux débutent en 1947

Les journaux ont largement rapporté les objectifs et détaillé les installations de pointe du Truel, dans l’Aveyron. Pour l’environnement et les personnes, les avantages locaux sont importants.

À partir de 1947, les grands chantiers emploient environ 2 500 personnes. De nombreux représentants d’EDF, depuis 70 ans, sont venus travailler et vivre au Truel, pour gérer la construction, ce qui a conduit à la création de maisons EDF, de très belles maisons fonctionnelles par rapport à une partie de l’environnement local de l’époque. . Les écoles, les entreprises, les artisans et le tourisme ont bénéficié de cette activité hydrologique, qui a modifié l’environnement et le paysage, notamment autour des lacs.

Le Truel, si petit village, abrite secrètement cette centrale électrique stratégique au fond de la vallée. L’usine, quant à elle, canalise les eaux du Tarn en suivant le barrage du Pinet et juste avant le barrage de la Jourdanie, la retenue qui baigne le pied du village.

Ceux qui ont visité l’usine et sont revenus à Truel ont constaté que l’électricité produite ici avait un fort impact sur le village. En effet, la manipulation économique a permis de les installer et de les équiper. La base de loisirs de Jean-Delfau et sa piscine en est un exemple, tout comme ce village aux rues pavées et sans câbles. La maison en bois, restaurée dans le respect de son âge et des techniques de l’époque, ainsi que de nombreuses autres maisons à travers la ville, La Romiguière, Costecalde et d’autres villages ont également bénéficié des ressources du quartier. A l’occasion du 70e anniversaire de la fondation, les militants locaux, les élus et le public ont pu découvrir, grâce aux explications fournies par les représentants d’EDF qui l’ont voulu et pu auprès des éduqués, dont les autorités, l’importance et avant-gardiste de ce bâtiment.

À Lire  La liaison ferroviaire Pau - Bedous hors service pendant trois semaines

Les visites au cœur de l’arbre, sous terre et même sous le niveau du Tarn, là où se situe le grand escalier à vis de la photo ci-jointe, ont été un réel succès.