Le Zimbabwe met son tout premier satellite en orbite

Le CubeSat envoyé dans l’espace par la NASA prendra des photos de la Terre pour collecter des données pour la surveillance météorologique et l’agriculture.

Le Zimbabwe a annoncé lundi 7 novembre que le premier satellite de son histoire avait été envoyé dans l’espace. Le petit bloc, pas plus gros qu’une boîte à chaussures, sert à prendre des photos de la Terre et à collecter des données. « L’histoire est en marche. #ZimSat1 est dans l’espace ! », s’est réjoui sur Twitter le porte-parole du gouvernement, Nick Mangwana, saluant « une étape scientifique importante pour le pays ».

La Nasa a confirmé qu’une fusée avait décollé à 10h32 GMT du cargo Virginia (Etats-Unis) qui se dirigeait vers la Station spatiale internationale (ISS), dont trois CubeSats développés par le Zimbabwe, l’Ouganda et le Japon. « Les satellites prendront des photos de la Terre pour collecter des données pour la météo et la surveillance des catastrophes », a déclaré l’agence sur Twitter dans un message accompagné d’une photo des petits centres technologiques, chacun décoré d’un drapeau national. .

Les images collectées aideront également à faire la distinction entre le sol nu, les forêts et les terres agricoles et peuvent être utilisées « pour améliorer les moyens de subsistance des citoyens ougandais et zimbabwéens », a déclaré la NASA dans un communiqué.

Une économie exsangue

Le Zimbabwe travaille sur le projet – dont le coût n’a pas été divulgué – depuis 2018, après que le président Emmerson Mnangagwa, successeur de Robert Mugabe, a créé l’Agence nationale géospatiale et spatiale du Zimbabwe (Zingsa). Dans ce pays en proie à la pauvreté et à une économie malmenée, l’annonce d’un lancement de satellite a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

À Lire  Prévisions météo pour aujourd'hui Les températures continuent d'augmenter

« Lancer un satellite alors que l’économie est fragile, c’est stupide. La pauvreté a augmenté au cours des cinq dernières années. Vous ne pouvez pas acheter une voiture quand votre famille meurt de faim », a tweeté Andrew Gocha, un utilisateur de Twitter qui s’identifie comme un « analyste politique et économiste ».

Le Zimbabwe est plongé dans une profonde crise économique depuis vingt ans et reste la cible de sanctions internationales. Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé en septembre de nouvelles prévisions de croissance à la baisse, notamment en raison d’une baisse de la production agricole.

Pour ne rien rater de l’actualité africaine, abonnez-vous à la newsletter « Monde Afrique » depuis ce lien. Tous les samedis à 6h du matin, retrouvez une semaine d’actualités et de débats couverts par la rédaction du « Monde Afrique ».

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en vous assurant d’être la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera lié à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais les utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.