Malguénac : Florian Le Bot ouvre sa brasserie, il l’appelle La Clandestine

Florian Le Bot ouvre, ce jeudi 30 juin, à Malguénac (Morbihan) La Clandestine. Une brasserie qui privilégie les circuits courts…

Par l’écriture de Pontivy

Publié le 30 juin 22 à 16:40

C’est un vieux rêve devenu réalité. Florian Le Bot, 31 ans, ouvre ce jeudi 30 juin, au 4 Botcouric, à Malguénac (Morbihan), sa brasserie qu’il baptise La Clandestine. Une aventure qui a commencé il y a cinq ans lorsqu’il a commencé à brasser.

D’abord avec un simple kit d’infusion, puis avec de vieilles casseroles et poêles.

Née dans un garage

Née dans un garage

« Je voulais faire un peu de chimie tout en affinant mon goût. Je voulais créer un produit qui allait au-delà des standards habituels. En 2018, j’avais ma petite brasserie qui m’a permis de réaliser de nombreux tests. »

Florian Le Bot et sa compagne Nathalie ont su profiter des périodes de confinement pour mûrir son projet. « Nous étions en plein confinement. Nous avions très peu, voire aucun, le droit de sortir. En écoutant la seule radio qu’il pouvait capter, nichée dans son garage, Flo donnait l’impression de faire les choses, en cachette, à l’abri des regards. Alors on a voulu l’appeler La Clandestine. »

La colline au seigle…

La colline au seigle…

Petit à petit, Florian a multiplié les infusions « jusqu’au déclic pour que je m’installe à mon compte », raconte l’ancien peintre en bâtiment.

Il y a un an environ, Florian Le Bot a décidé de se consacrer entièrement à son installation. Il se forme ensuite à Rouen. « Deux semaines de formation, intensives, approfondies et extrêmement détaillées ».

Aujourd’hui, sa brasserie est opérationnelle. Florian a choisi d’utiliser au maximum des produits locaux : malt et houblon de Bretagne pour les bières blanches, jaunes et APA. Tous les trois ont voulu rendre un petit hommage à leurs racines malgaches en proposant une bière de seigle ambrée.

Lancement officiel au Ty-Lou

Lancement officiel au Ty-Lou

« Autrefois, de la mémoire des anciens, Malguénac était surnommée, en breton, Mont Segal, la colline du seigle. La terre était si pauvre que seule la culture du seigle semblait possible. Je voulais lui rendre hommage. »

Florian, aujourd’hui, travaille, loin de ses vieilles marmites et casseroles, avec un brassin de 500 litres. La bière artisanale produite, est vendue en bouteilles de 75 cl ou 33 cl.

Florian Le Bot a également souhaité privilégier les circuits courts en vendant en direct, à la brasserie, située au 4 Botcouric, à Malguénac, tous les vendredis, à partir de 16h. et 20h

Il a également accepté, avec Jessie Maho de la supérette, d’occuper un rayon et sera également référencé dans la biocoop, à Pontivy, Baud, Locminé et Loudéac. Florian compte également se faire connaître, en étant présent sur différents marchés.

Ce jeudi 30 juin 2022, les portes de sa brasserie s’ouvriront au public avec une dégustation à partir de 16h. jusqu’à 20h Le vendredi 8 juillet, La Clandestine sera officiellement lancée au bar Le Ty-Lou, à partir de 18 h.