Nouvelle hausse de prix en 2023 : 4 astuces pour réduire les factures

Face à la hausse des prix de l’énergie et alors que les prix de tous les biens de consommation pourraient encore augmenter à partir de janvier prochain, voici quelques conseils indispensables pour réduire vos factures quotidiennes.

Écrit par , le 8 novembre 2022 à 16h08.

Les Français, déjà en proie à la hausse des prix de l’énergie, sont également confrontés à la hausse des prix alimentaires et de nombreux services du quotidien.

Vers une inflation « à deux chiffres » dès janvier 2023 ?

De nombreuses denrées alimentaires ont ainsi vu leur prix augmenter considérablement au cours d’une année : « 15,08 % pour les huiles et épices, plus de 10 % pour le café, plus de 40 % pour l’alimentation animale, 10,8 % pour l’amidon, 13 % pour la volaille, 11 % pour oiseaux. papeterie », citait par exemple Michel-Edouard Leclerc au micro de BFMTV, ce mardi 8 novembre. Et le chef des magasins E. Leclerc prévient : une inflation « à deux chiffres » est à craindre à partir de janvier 2023.

Craignant une « récession » dès le début de l’année prochaine, Michel-Edouard Leclerc regrette que de nombreux Français « se serrent la ceinture et dégradent ce qu’ils mangent ». Des consommateurs qui se tournent davantage vers les marques premium pour tenter de réduire un peu la caisse enregistreuse. De moins en moins de ménages consomment également de la viande et du poisson, dont les prix ont considérablement augmenté.

Malgré leurs efforts, le budget de dépenses mensuel des Français augmente sous l’effet de l’inflation. Si, en 2023, certains devraient payer moins d’impôts grâce au nouveau barème révélé par Bercy, faire des économies au quotidien est devenu une nécessité. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider.

A lire aussi – Survivre à l’inflation : 7 aliments à ne pas acheter et leurs alternatives

Comment faire des économies sur les factures ?

1 – Faire des économies d’électricité : attention au chauffage

Pour réaliser des économies face à la hausse des prix de l’énergie, une attention particulière doit être portée au chauffage, rappelle l’Ademe (l’agence de la transition écologique). Le chauffage étant le premier poste de dépense énergétique des Français, mieux l’utiliser est impératif. Premier conseil pour réduire votre facture d’électricité : installez un système de régulation et de programmation pour adapter la température de votre logement à vos habitudes. Il n’est pas nécessaire de chauffer toutes les pièces de votre logement à la même température, bien que vous ne les occupiez pas de la même manière. Il n’est pas non plus nécessaire de maintenir une température agréable même lorsque vous êtes absent.

Il est également recommandé, dans la mesure du possible, de remplacer vos anciens radiateurs, trop énergivores, par des appareils plus performants, mais aussi, là encore si possible, d’utiliser une source de chauffage autre que l’électricité pour vous réchauffer. C’est pourquoi il convient de privilégier l’installation d’un poêle à granulés de bois, dont les nombreux avantages en font le mode de chauffage le moins coûteux à long terme. Un poêle à granulés permet ainsi d’émettre une chaleur plus puissante et diffuse, tout en offrant un meilleur rendement de combustion par rapport à un poêle à bois classique. De plus, les pellets utilisés pour ce type de chauffage sont issus du recyclage de la sciure de bois, ce qui en fait un chauffage plus éco-responsable que les autres. L’État propose également une aide pour l’acquisition d’un poêle à granulés, pour favoriser la transition énergétique des Français.

A lire aussi – Granulés de bois : réduisez votre consommation de granulés avec 4 bons conseils

2 – Isoler son logement : une nécessité pour réduire sa consommation d’énergie

L’isolation d’une maison est également essentielle pour réduire sa consommation d’énergie. Une toiture peut ainsi représenter jusqu’à 30% des déperditions thermiques d’une habitation, ce qui est considérable. De même que les murs, mal isolés, représentent alors près de 20 % des déperditions de chaleur, car ils ne sont souvent isolés que de l’intérieur et pas aussi de l’extérieur.

De nombreux autres courants d’air à l’intérieur d’une maison peuvent expliquer les pertes de chaleur. Ils peuvent donc provenir d’une cheminée, d’une hotte, d’encadrements de porte, de serrures ou encore de conduits électriques. Les revêtements de sol et les vitrages peuvent également causer des pertes de chaleur, en particulier dans les maisons plus anciennes. Ce sont tous des facteurs qui influent considérablement sur vos factures d’énergie. C’est pourquoi faire un travail d’isolement est essentiel, même si un tel travail a forcément un coût. Ainsi il est possible, selon les occasions, de bénéficier de MaPrimeRénov’, une prime au renouvellement énergétique.

Lisez aussi : 5 façons d’améliorer votre isolation sans faire beaucoup de travail

3 – Réduire sa consommation d’électricité passe aussi par d’autres bonnes habitudes

D’autres astuces peuvent réduire les coûts d’électricité, comme choisir des ampoules LED pour chacun de vos luminaires. Dans la même optique d’économie d’énergie, pensez également à éteindre vos barrettes électriques qui ne sont pas utilisées, mais aussi à privilégier les programmes Echo de vos appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle, etc.). Si votre contrat le prévoit, privilégiez également les heures creuses pour utiliser vos appareils électriques. Des éco-gestes qui, tous ensemble, permettent de faire de petites économies d’électricité bienvenues.

A lire aussi – Compteur Linky : cette fonctionnalité astucieuse pour savoir économiser de l’électricité

4 – Budget course, voiture… Quelques astuces pour réduire les dépenses

De nombreuses autres dépenses pèsent sur le budget mensuel de chaque ménage, à commencer par les achats liés à l’alimentation et autres produits du quotidien. De beaux produits, des produits d’entretien… Pourquoi ne pas préférer des solutions maison plus écologiques et souvent économiques ? Fabriquer soi-même ses vêtements ou même ses propres masques de beauté maison offre également l’avantage de savoir exactement de quoi sont composés les produits que l’on utilise.

Autre astuce pour un passage en caisse moins pénible : suivez les codes de réduction et autres promotions régulièrement proposés par les marques. Mais attention, gare aux dépenses inutiles. Avant vos achats, prévoyez une liste précise de vos besoins, afin de ne pas vous éparpiller en achetant plus que nécessaire. Toujours pour éviter le gaspillage, privilégiez les aliments avec des dates de péremption plus longues.

Quant à la voiture, dépense importante, essayez d’en réduire au maximum l’usage en privilégiant les déplacements à pied, à vélo, en transports en commun, etc. Un véhicule bien entretenu est également moins cher, car certains problèmes non résolus peuvent finalement entraîner des réparations beaucoup plus coûteuses. Des pneus bien gonflés et en bon état permettent de limiter la consommation de carburant.

consoGlobe vous conseille également…

Quel est le fournisseur le moins cher entre ENGIE et EDF ?

Tarifs valables au 1er janvier 2022 pour un compteur 6 kVA, aussi bien pour l’option Base que pour l’option Heures pleines/Heures creuses. Quel est le moins cher entre EDF ou ENGIE ? Si vous souhaitez une offre électricité, l’offre Digiwatt d’EDF se démarque clairement du reste grâce à sa remise de 5%.

Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher en 2022 ? Dans le classement des fournisseurs d’électricité les moins chers 2022, Vattenfall arrive en tête, suivi par OHM Energie et TotalEnergies.

EDF et ENGIE sont-ils identiques ? EDF et GDF, devenus Engie, sont désormais devenus deux entreprises totalement indépendantes et poursuivent leurs propres intérêts. Chacun propose des offres de gaz et d’électricité que le consommateur peut comparer.

Pourquoi quitter EDF et aller chez ENGIE ? Ainsi, quitter EDF peut être avantageux pour plusieurs raisons : Bénéficier de tarifs plus compétitifs ; Protéger contre les hausses de prix du tarif réglementé de l’électricité ; Consommez plus responsable.

Qui choisir entre EDF et ENGIE ?

Lequel choisir entre EDF et Engie ? Les deux fournisseurs d’énergie ont des avantages et des inconvénients. Les tarifs sont plus avantageux avec Engie pour une offre de base, mais les services proposés sont également intéressants avec EDF.

Quoi de mieux EDF ou Engie ? L’offre d’Avantage Gaz EDF fait encore mieux que les offres d’ENGIE, en proposant certes un abonnement plus cher mais un prix du kWh de gaz bien plus avantageux. C’est donc une très bonne alternative aux tarifs réglementés du gaz.

Qui est le moins chère entre EDF et Engie ?

D’après le simulateur de comparaison Engie ou EDF ci-dessus, pour une puissance mesurée de 6 kVA en option de base, l’alimentation Happ-e d’Engie est moins chère qu’EDF. Même si le prix de l’abonnement annuel est plus élevé chez Engie que chez EDF, le prix du kWh est plus avantageux chez Engie.

EDF et Engie sont-ils identiques ? Et c’est en 2015 que GDF-SUEZ devient ENGIE : ce nouveau nom est né de la volonté de la marque de construire une relation plus moderne avec l’énergie soucieuse des enjeux environnementaux. Vous savez donc désormais qu’ENGIE et EDF sont deux entreprises différentes.

Quel est le contrat EDF le plus avantageux ?

L’offre en ligne d’EDF propose un prix du kWh inférieur de 5 % au tarif réglementé de vente, ce qui représente environ 3 % d’économie sur la facture d’électricité. Digiwatt propose également un prix d’abonnement inférieur à celui du Tarif Bleu. Cette offre d’électricité est la plus avantageuse proposée par EDF.

Quel est le meilleur contrat EDF ? En termes de prix, la meilleure offre d’EDF est DIGIWATT : offre 100% en ligne et moins chère que le tarif réglementé ou tarif bleu. Digiwatt est une offre avantageuse avec les caractéristiques suivantes : Prix de l’électricité moins cher : bénéficiez d’une remise de 5% sur le prix du kWh HT par rapport au TRV.

Quel contrat EDF choisir avec Linky ? Si vous êtes encore tenté par une offre EDF Linky, vous avez le choix entre : « Mes Jours Zen » qui propose deux formules aux possesseurs d’un compteur Linky. Prix ​​au kWh, moins cher les samedis, dimanches et jours fériés ; ou un prix du kWh inférieur pendant les heures creuses et les week-ends.

À Lire  James Barnor, roman photographique

Quel abonnement EDF Choisir 2022 ?

Ainsi avec l’option heures pleines/heures creuses du Tarif Bleu EDF 2022, le prix de l’abonnement annuel TTC varie pour une puissance de 6 kVA de 144,36 € à 494,88 € pour une puissance de 36 kVA compteur En heures pleines, le prix du kilowattheure est de 0,1841 €/kWh et en heures creuses de 0,1470 €/kWh.

Quel est l’abonnement EDF le moins cher ? Actuellement, le contrat le moins cher d’EDF est son offre Digiwatt 100 % réseau. Le prix du kWh pour cette offre est de 0,1500 € TTC en 6 kVa. Les contrats d’électricité auprès de fournisseurs alternatifs sont généralement moins chers qu’EDF. Il est possible de contacter EDF au 09 69 32 15 15.

Quel contrat d’électricité choisir en 2022 ?

Fournisseur d’électricitéType d’offrePrix ​​au kWh (TTC)
FEDTarif Bleu Réglementé0.1740â¬
ekWator100% électricité verte0.1956â¬
IlekÉlectricité verte0.1740â¬
WekiwiL’électricité à prix fixe0.3389â¬

Pourquoi l’inflation fait baisser la dette ?

Quand il y a de l’inflation, disons dans la zone euro par exemple, le pouvoir d’achat de chaque euro baisse, parce que les prix de ce que vous achetez avec augmentent. Cela signifie également que chaque euro emprunté coûte, en termes réels (c’est-à-dire en baguettes, en kg de carottes, etc.), moins à rembourser.

Quels secteurs profitent de l’inflation ? Pétrole, véhicules propres ou encore transition énergétique, tels sont les secteurs qui pourraient bénéficier des hausses de taux directeurs des banques centrales.

Comment l’inflation rembourse-t-elle la dette ? Ainsi, l’inflation a un effet immédiat pour 1/10 de la dette (1 point d’inflation supplémentaire implique un surcoût d’environ 2,5 milliards d’euros) et un effet graduel lié à la hausse du marché des taux d’intérêt lors du refinancement de la dette, pour le reste de la dette.

Pourquoi l’inflation allège la dette des emprunteurs ?

L’inflation est bonne pour les emprunteurs Les salaires augmentent en fonction de la hausse des prix, mais pas les mensualités de vos prêts. Par conséquent, le poids relatif du prêt dans le revenu diminue. La période semble donc propice à l’achat d’un bien immobilier.

Pourquoi l’inflation favorise-t-elle les débiteurs ? L’inflation permet aux emprunteurs de rembourser les prêteurs avec de l’argent qui vaut moins que lorsqu’il a été initialement emprunté, ce qui profite aux emprunteurs. Lorsque l’inflation fait monter les prix, la demande de crédit augmente, ce qui fait monter les taux d’intérêt, ce qui profite aux prêteurs.

Qui s’enrichit pendant l’inflation ? Les « gagnants » sont ceux qui ont accès à cet excès de liquidité : banques, assurances (et réassurances), agents immobiliers, fonds d’investissement, hedge funds (ils n’ont jamais aussi bien réussi), (grandes) entreprises dont le taux de rendement . est plus élevé que le…

Quel impact de l’inflation sur l’immobilier ?

A un probable ralentissement du marché immobilier Selon les régions et la qualité des biens immobiliers, les délais de vente s’allongent et les négociations immobilières reprennent. Sous l’effet de l’inflation et de la hausse des taux d’intérêt, il est probable que les prix de l’immobilier baissent.

Les prix de l’immobilier vont-ils baisser en 2022 ? Il y a quelques petites baisses de prix ici et là en 2022 et les hausses sont de moins en moins fortes. Les taux hypothécaires augmenteront en octobre et dans les derniers mois de 2022.

Pourquoi l’inflation fait augmenter les taux d’intérêt ?

Normalement, si l’inflation est trop élevée en raison d’une demande supérieure à la quantité de biens et services disponibles, nous pouvons augmenter les taux d’un crédit plus cher.

Pourquoi augmenter le taux d’intérêt? Une hausse des taux d’intérêt signifie souvent qu’il vous en coûtera plus pour emprunter de l’argent. La hausse des taux d’intérêt peut vous affecter si : vous avez une hypothèque, une marge de crédit ou un autre prêt à taux d’intérêt variable.

Pourquoi les banques centrales augmentent-elles les taux ? Pour juguler l’inflation, la Banque centrale européenne a initié une hausse de ses taux directeurs d’une ampleur sans précédent. Les conséquences sur l’économie sont vastes : immobilier, épargne, dette publique…

Quel est l’effet d’une inflation forte sur les taux d’intérêt réels ?

Mécaniquement, l’inflation pénalise les créanciers et favorise les emprunteurs car le niveau réel de leur endettement diminue (pour un prêt non indexé sur l’inflation, le montant remboursé est de l’argent déprécié). De même, les épargnants sont affectés négativement car leur épargne perd de la valeur.

Quels sont les effets d’une hausse des taux d’intérêt ? La hausse des taux d’intérêt est une bonne nouvelle pour les épargnants (vous gagnerez plus d’intérêts sur votre épargne) et une mauvaise nouvelle pour les emprunteurs (votre prêt vous coûtera plus cher). À mesure que les taux d’intérêt augmenteront, les prêts hypothécaires ou les prêts à la consommation deviendront plus chers.

Quel est le lien entre inflation et taux d’intérêt ?

En général, des taux d’intérêt bas permettent aux emprunteurs d’emprunter plus, et donc de dépenser plus, ce qui alimente l’économie et augmente l’inflation.

.

Comment la banque Central lutte contre l’inflation ?

Afin de stabiliser les prix, et donc de limiter l’inflation, la Banque centrale joue généralement avec les taux d’intérêt. La logique est assez simple : lorsque les taux d’intérêt sont bas, les particuliers et les entreprises sont plus enclins à contracter un crédit pour financer leurs projets.

Quels sont les moyens de lutter contre l’inflation ? Comment lutter contre l’inflation ? Combattre l’inflation n’est pas facile. L’instrument principal est la politique monétaire : les banques centrales disposent d’outils pour rendre l’argent plus cher et réduire la masse de liquidités en circulation.

Comment la banque centrale peut-elle influer sur le niveau des prix ? En modulant les taux d’intérêt, la banque centrale d’un pays fait varier la masse monétaire […], ce qui affecte le niveau général des prix, et donc l’inflation. Selon l’INSEE, « l’inflation est la perte de pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une hausse générale et continue des prix ».

Comment la banque centrale agit sur l’économie ?

Il s’agit d’interventions de la Banque Centrale sur le marché monétaire consistant en l’apport ou le retrait de liquidités auprès des institutions financières par l’achat ou la vente de titres et influençant ainsi le taux du marché monétaire à la baisse ou à la hausse.

.

Pourquoi les banques centrales Augmentent-elles leur taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation ?

En tant que banque centrale de l’euro, notre mandat est de maintenir la stabilité des prix. Lorsque les prix augmentent trop rapidement dans notre économie (c’est-à-dire lorsque l’inflation est trop élevée), la hausse des taux d’intérêt permet de ramener l’inflation à notre cible de 2 % à moyen terme.

Pourquoi les banques centrales augmentent-elles les taux ? Pour juguler l’inflation, la Banque centrale européenne a initié une hausse de ses taux directeurs d’une ampleur sans précédent. Les conséquences sur l’économie sont vastes : immobilier, épargne, dette publique…

Pourquoi les banques centrales ciblent-elles une inflation de 2 % ? En juillet 2021, la BCE a annoncé qu’un objectif d’inflation à moyen terme de 2 % lui permettait de mieux atteindre son objectif de stabilité des prix. Cet objectif d’inflation clair et symétrique renforce la protection contre le risque de déflation et contribue à ancrer les anticipations d’inflation.

Comment la Banque centrale Contrôle-t-elle l’inflation ?

Pour contrôler l’inflation, la banque centrale peut agir sur deux leviers : son taux directeur, ou la quantité de monnaie qu’elle émet. Cependant, ces deux instruments ne peuvent pas être utilisés en même temps, toute variation des taux entraîne une modification de la quantité d’argent, et inversement.

De quels moyens dispose une banque centrale pour lutter contre l’inflation ? En cas de tensions sur le marché interbancaire (les banques ne veulent plus se prêter entre elles), la banque centrale peut aussi apporter de la liquidité (en octroyant des prêts temporaires garantis par des titres par exemple) ce qui a pour effet de faire baisser le taux du marché. argent.

Comment lutter contre la hausse des prix ?

La lutte contre l’inflation doit être vue moins comme un ensemble de problèmes fiscaux, financiers, voire monétaires que comme un problème purement économique. Il s’agit de produire de nouveaux biens, soit en réduisant d’autres produits, soit en développant la production.

Quels sont les moyens de lutter contre l’inflation ? « Le moyen de faire face à l’inflation consiste à ralentir toutes les dépenses » précise Milton Friedman dans l’ouvrage cité plus haut. Les ménages adaptent leurs modes de consommation. La hausse des taux d’intérêt suppose une augmentation du poids des charges d’intérêt.

Comment lutter contre la hausse des prix ? Pouvoir d’achat : comment lutter contre l’inflation des prix ?

  • Nous faisons attention au prix au kilogramme. Assurez-vous de regarder le prix au kilo et de comparer les plus grandes tailles avec les plus petites. …
  • Achetez local. …
  • Mange moins de viande. …
  • Éviter l’exposition.

Quelles sont les 3 causes de l’inflation ? Il y a trois raisons principales à cela : la réouverture rapide de notre économie, la hausse des prix de l’énergie qui fait grimper l’inflation et un facteur que les statisticiens appellent « l’effet de base ».

Quels appareils debrancher la nuit ?

Pour les appareils programmables qui ont une veille cachée, et pour les appareils de cuisson, il est préférable de les débrancher. Il en va de même pour les petits appareils électroménagers tels que les machines à café expresso, les machines à pain, les robots multifonctions, etc.

Une multiprise éteinte consomme-t-elle de l’énergie ? Lorsque l’ordinateur est éteint, la multiprise coupe l’alimentation de l’ensemble ; cependant, il consomme encore de l’électricité (environ un watt). La barrette d’alimentation réduit donc les coûts d’électricité.

Qu’est-ce qui consomme de l’électricité la nuit ? Le chauffage représente de loin la plus grande part de notre consommation d’énergie : 55 %. Pas étonnant qu’il soit aussi le champion de la boisson nocturne…

Un appareil branché mais éteint consomme-t-il de l’électricité ? Les appareils électriques même en veille continuent de consommer de l’énergie. Ceci s’applique également aux appareils électriques éteints mais toujours allumés. Cette consommation cachée s’explique par l’emplacement de l’interrupteur principal situé après le transformateur.