Sa facture d’électricité et de chauffage est dérisoire grâce à sa maison bioclimatique

La maison bioclimatique de Jean-Louis Gaby avant l’installation des panneaux photovoltaïques.

Tout lâcher pour construire sa propre maison bioclimatique ? C’est le choix de cet ingénieur, qui a quitté son emploi pour construire une villa expérimentale en Auvergne. Grâce à un ensemble de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques ainsi qu’à un système d’installation très performant, sa facture énergétique ne dépasse pas 450 € par an.

L’éco-construction permet de créer de très belles maisons, parfois individuelles ou « bonne énergie » dans certains cas. Habituellement, le soleil suffit à répondre aux besoins d’eau chaude, de chauffage et d’électricité.

Ils sont bien isolés, retenant la chaleur en hiver tout en la rejetant en été. Un concept qui n’est malheureusement pas encore universellement utilisé dans les nouvelles constructions.

Lire à nouveau

Quitter son emploi pour auto-construire une maison bioclimatique

5 changements de comportement qui réduisent votre empreinte carbone ont un impact important

Cependant, il a été testé pendant des décennies et son efficacité est reconnue. Tortezais (Allier), Jean-Louis Gaby a été l’un des premiers à se lancer dans la conception d’une maison à très haute efficacité énergétique. En 1982, cet ancien ingénieur électricien quitte son poste à l’Arsenal de Cherbourg pour se consacrer entièrement à la construction de son bâtiment bioclimatique.

« Cette idée m’est venue lors d’une conférence donnée par un professeur de physique sur les dangers du nucléaire », explique-t-il. « Je suis sorti anti-nucléaire, parce que j’ai vu qu’on m’avait trompé pendant mes études. Maintenant, je voulais montrer qu’on peut remplacer le nucléaire par le solaire », raconte le retraité.

La maison de Jean-Louis Gaby à son emplacement actuel (panneaux photovoltaïques à gauche, panneaux solaires thermiques à droite).

Comment a-t-il réussi à subvenir à ses besoins pendant plusieurs années sans travailler ? « J’ai commencé avec un très bon salaire comme ingénieur en armement. Avec l’argent que j’ai économisé, j’ai investi dans une maison qui me rapportait un loyer et ma femme travaillait », explique Jean-Louis Gaby.

L’homme réalise seul tous les travaux : des plans aux fondations, jusqu’à l’installation de la dernière centrale solaire thermique en 1998, seize ans après la pose de la première pierre. Il profite désormais d’une surface habitable de 149 m² qui produit une grande partie de sa consommation d’énergie. L’essentiel vient du soleil : il permet de couvrir 80% de ses besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire en moyenne sur un an.

Solaire passif et solaire actif : quelles différences ?

Lire à nouveau

Vivre dans une serre : ça vous intéresse ?

40 % sont apportés par le solaire « passif », qui est une méthode basée uniquement sur deux rayons faibles « qui conserve la chaleur à l’intérieur grâce au revêtement spécial », explique-t-il. Il est clair que les rayons du soleil sur 19 m² de fenêtres (principalement orientées au sud, mais aussi à l’ouest et à l’est) sont piégés dans l’espace de vie en raison de la méthode de revêtement spéciale. La maison est donc réchauffée par l’effet de serre.

Ces apports sont complétés par 40% d’énergie solaire « active », représentée par 20 m² de capteurs solaires thermiques en toiture. L’appareil permet de porter l’eau à environ 50°C pour le système de chauffage et 90°C pour l’eau chaude sanitaire.

Un poêle à bois en complément

Comme la peinture de carrosserie noire d’origine s’est dissipée, elle a été remplacée par une nouvelle carrosserie en 2013.

Lire à nouveau

Incroyable projet de restaurant à énergie solaire

Le procédé est tellement raffiné que la température dépasse parfois les 200°C. Afin d’éviter la surchauffe, Jean-Louis Gaby a installé un radiateur de 20 kW en façade. Ce ventilateur puissant dissipe l’excès de chaleur dans l’atmosphère, à temps pour obtenir une température plus acceptable.

Une excellente isolation thermique

Le réseau de chaleur est constitué de 600 m de canalisations en PEBD coulées dans une dalle béton. 260 litres de fluide caloporteur antigel (mélange d’eau et de propylène glycol) y circulent pour transférer la chaleur des capteurs solaires vers la maison et le ballon d’eau chaude de 150 litres.

Les 20% restants de la chaleur sont fournis par un petit poêle à bois. « Je n’ai besoin que d’un mètre cube de bois qui me coûte 50 à 70 € par an », affirme Jean-Louis Gaby.

Lire à nouveau

Chauffage au bois : économique et environnemental, à condition de respecter les bonnes pratiques

Sa voiture électrique carbure au soleil

Sa résidence n’est pas seulement chauffée par une source renouvelable, elle est aussi installée à la perfection. Les murs porteurs sont constitués de 30 tonnes de blocs de béton « remplis de sable, pour assurer une bonne inertie », explique-t-il.

A l’intérieur, les murs sont recouverts d’une couche de 10 cm de polystyrène expansé (EPS), de laine de verre ou de mousse de polyuréthane par endroits. La façade extérieure est protégée par un bardage ou recouverte de bois et le plafond bénéficie de laine de verre de 20 à 30 cm d’épaisseur. Cette excellente performance permet de se passer de vent pendant l’été. Les volets aux fenêtres suffiraient à rafraîchir la maison selon le propriétaire de la maison.

Pose de bardage isolant sur les façades extérieures.

Lire à nouveau

Isolation biosourcée : quel intérêt ?

Des apports énergétiques extérieurs très limités

Pour la production d’énergie, le premier ingénieur a tout misé sur l’énergie solaire : cette source lui fournit de la chaleur, mais aussi de l’électricité depuis 2017. Son toit abrite 20 m² de panneaux photovoltaïques polycristallins d’une capacité de 2,7 kWc.

L’usine produit en moyenne 2 900 kWh par an, presque autant qu’elle en consomme. Jean-Louis Gaby dit consommer 3 000 kWh d’électricité chaque année, dont 1 500 kWh pour sa voiture électrique. Il a acheté une Citroën C-Zéro d’occasion pour 9 000 € en 2015, qu’il parcourt entre 10 000 et 12 000 km par an.

L’excédent de production solaire est réinjecté dans la voiture et dans les chauffe-eau, grâce aux délesteurs. Cependant, faute de batterie domestique, il faut souvent se résigner à la télécharger gratuitement sur le réseau public.

Installation de panneaux solaires photovoltaïques en 2017.

Lire à nouveau

Quelle différence entre kWh et kWc ?

Il construit sa propre centrale solaire avec une batterie pour 4 000 €

Il est également obligé d’utiliser l’électricité du réseau lorsque les panneaux photovoltaïques ne fournissent pas assez d’énergie pour ses besoins, surtout en hiver.

  • Chaque mois, un retraité ne paie que 31 € de factures d’électricité. Prix ​​très bas pour une maison bâtie de 149 m². En incluant le coût du bois, Jean-Louis Gaby paie une facture énergétique annuelle qui ne dépasse pas 450 €.
  • C’est peu : en 2020, les dépenses totales de chauffage étaient de 1 369 € pour un Français utilisant une chaudière au gaz, 1 777 € pour les radiateurs électriques et 2 108 € pour une chaudière au fioul.
  • Lire à nouveau
  • Il construit sa propre centrale hydroélectrique et dit adieu à EDF
  • En savoir plus : Page Facebook de Jean-Louis Gaby.

Il ne faut pas confondre ces deux unités : kWp désigne la puissance et kWh désigne la quantité. La mesure du kWh est également utilisée pour mesurer la consommation d’électricité. C’est l’énergie consommée par un appareil d’une capacité de 1 kW en une heure.

À Lire  15 façons de reconnaître un courtier en vacances

Comment convertir des kWc en kWh ?

Comment calculer la puissance kWc ? Un kilowatt est un appareil de mesure universel permettant de calculer la puissance électrique (en watts).

1kW = 1000 watts.

Comment calculer la production en kWh ?

1000 watts-crête = 1 kWc.

1000W/m²

kWc = kW/0,85.

Quelle consommation pour 3 kWc ?

Puissance de sortie du panneau solaire = Puissance du rayonnement solaire x Puissance du panneau.

Qu’est-ce que 1 kWc ? Le kilowatt-crête (ou kWc) est une mesure utilisée pour mesurer la puissance atteinte par un panneau solaire lorsqu’il est exposé à un ensoleillement maximum.

Il n’y a aucun moyen de convertir correctement les kWp en kWh. Selon les estimations, 1 kWc correspond à entre 900 et 1400 kWh par an. La qualité varie selon les conditions de pose (ensoleillement, zone d’habitation, orientation des panneaux, style, etc.).

Quelle est la durée de vie d’un onduleur ?

Combien d’énergie produit un panneau photovoltaïque de 1m2 ? Prenons l’exemple d’un m² de panneau solaire éclairé par une lampe d’une puissance fixe de 700 W. Avec un rendement de 11%, un m² de panneau solaire produira 700W x 11% = 77W.

Le premier exemple. Prenons l’exemple de 3kWc dans le sud de la France installé 13 000 ⬠HT. Selon les zones, il y a une production d’environ 1300 kWh/kWc. En un an, l’installation produira en moyenne 3 * 1 300 = 3 900 kWh.

Comment calculer la puissance électrique ? Il suffit donc de multiplier l’énergie par le nombre d’heures d’utilisation, puis par le nombre de jours. Le résultat obtenu est Wh, divisé par 1000 pour obtenir kWh.

Qui peut changer un onduleur ?

Comment calculer sa production photovoltaïque ? Formule : Efficacité des panneaux solaires = Puissance (Wc) / Superficie (m²) × 1000. Taux d’efficacité : 300 / (1,5 × 1000) = 20% Nombre de panneaux solaires : 3500 kWH / 300 Wc = ± 12 panneaux.

3 kWc, soit 8 à 12 panneaux pour un foyer consommant moins de 11 000 kWh annuels ; entre 3 et 6 kWc, soit 16 à 20 modules pour une utilisation entre 11 000 et 17 000 kWh annuels ; entre 6 et 9 kWc, soit 25 à 30 capteurs photovoltaïques pour les foyers consommant plus de 17 000 kWh par an.

Quel aide panneau solaire 2022 ?

Quel est le rôle des panneaux solaires pour chauffer la maison ? Une maison typique peut recevoir en moyenne 12 panneaux, couvrant une superficie de 19 à 20 m². Pour éviter d’acheter plus de panneaux que nécessaire, sachez qu’il vous faudra environ 16 panneaux pour produire un système photovoltaïque de 280 Wc, et ce, dans des conditions idéales.

Quelle est la production de l’énergie solaire 3 kWc ? Quel est le rendement par kWh d’un panneau solaire ? En France, plus de 85 % des installations solaires sont inférieures ou égales à 3 kWc. Une installation typique de 3 kWp produira environ 3 200 kWh d’électricité par an.

La durée de vie moyenne des onduleurs est de 10 ans.Beaucoup de fabricants les garantissent 5 ans.Pour un appareil photovoltaïque qui devrait produire au moins 40 ans, vous changerez donc l’onduleur au milieu 3 à 4 fois en moyenne.

Est-ce que les panneaux solaires sont déductibles des impôts ?

Pourquoi l’onduleur fait-il du bruit ? Niveau de bruit Le bruit varie : les onduleurs avec des ventilateurs en marche font un bruit fort. Les onduleurs avec transformateurs 50 Hz produisent parfois un bourdonnement. Tous les onduleurs créent, à l’étape du pont (pour convertir du courant continu en courant alternatif à l’aide de commutateurs) un son à haute fréquence.

Quel est le prix d’un onduleur ? Le prix de ces modèles varie de 120 à 1400 â¬. L’Eaton 5P se vend entre 200 et 100 € et est disponible en configurations tour et rack. Ces onduleurs ont une capacité de 650 et 1550 VA. Leurs prix ne dépassent pas 800 â¬.

Comment déclarer des panneaux solaires aux impôts ?

Votre appareil peut vous aider dans ce processus. Si votre modèle d’onduleur n’est plus disponible, ils peuvent également vous référer à un autre modèle qui correspond à la capacité de sortie de votre onduleur.

Comment changer l’onduleur ? Pour changer d’onduleur il faut en acheter un nouveau, faire appel à un spécialiste et payer l’installation d’un nouveau boitier. Tout cela a un coût. Avant de payer ces frais, vous devez vous assurer que l’onduleur est réellement terminé.

Quelle aide pour les panneaux photovoltaïques ?

Les conditions d’accès ont changé début 2022. Elle permet désormais aux propriétaires de bénéficier de 4 000 euros pour les gros travaux d’économie d’énergie à domicile. Pour cela, le travailleur doit viser à obtenir au moins 35% de capacité.
Comment gagner de l’argent pour des panneaux solaires ? D’autres subventions pour les équipements solaires peuvent être combinées. C’est le cas de MaPrimeRenov, de l’éco-PTZ et de la redevance CEE. Toutes ces subventions peuvent également être cumulées avec les redevances d’autonomie et le rachat d’EDF OA Solaire.Comment obtenir des panneaux solaires gratuits ? « Dans le cadre du plan d’action pour l’indépendance énergétique mis en place par le Gouvernement, vous êtes éligible à une aide gouvernementale pour installer des panneaux solaires sur votre toit ou au sol. Vous pouvez donc bénéficier de panneaux solaires d’EDF (ou d’Engie) pris en charge par le Gouvernement.
Il n’est plus possible aujourd’hui de bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’installation d’équipements solaires, quelle que soit la technologie adoptée. Certes, les pouvoirs publics ont amélioré les procédures d’aides aux particuliers, ce qui a conduit à la fin du CITE fin 2020.Les panneaux solaires sont-ils taxables ? Si votre appareil solaire a une capacité supérieure à 3 kWc, vous êtes imposé sur les revenus générés par la vente de cette électricité.
La loi de finances de 2014 a supprimé l’éligibilité des équipements photovoltaïques au crédit d’impôt, pour les frais payés à compter du 1er janvier 2014. Il n’est plus possible de bénéficier du crédit d’impôt pour l’installation d’équipements solaires.Quelle est la taxe sur les équipements solaires ? 390 €/kWc pour les opérations dont la puissance est inférieure ou égale à 3kWc ; 290 €/kWc pour une installation dont la puissance est comprise entre 3 kWc et 9 kWc ; 180 €/kWc pour une installation dont la puissance est comprise entre 9 kWc et 36 kWc.
Le tarif libre-service en euros par kWc* est valable pour le 1er trimestre 2022Puissance de la centrale

Frais d’installation

Comment ne plus payer d’électricité panneau solaire ?

Inférieur ou égal à 3 kWc

380 €/kWc

Entre 3 et 9 kWc

290 €/kWc

Quels sont les inconvénients d’une centrale photovoltaïque ?

Entre 9 et 36 kWc

160 €/kWc

Comment obtenir une prime photovoltaïque ? En décidant de vendre votre électricité restante, vous pouvez bénéficier d’une prime d’investissement. Pour cela, vos panneaux solaires doivent être installés par un établissement RGE. Le montant de la prime dépend de la force de votre équipement.

Ainsi, la meilleure façon de réduire votre facture d’électricité en installant des panneaux solaires est de faire une étude basée sur la capacité de votre toit ou d’autres possibilités.

Quel est le prix d’un panneau solaire ?

Comment résilier un contrat photovoltaïque ? Annulation de l’installation d’un équipement solaire Dès lors, le client doit uniquement indiquer (par lettre recommandée) à la caisse qu’il ne souhaite pas poursuivre la démarche et qu’il s’opposera au paiement du crédit, pour que son dossier soit disponible. interdit pour blessure.

Les panneaux solaires sont-ils gratuits ? C’est faux. Aucune application ne prend entièrement en charge l’achat et l’installation de vos propres appareils solaires. Il en va de même pour un appareil avec une charge restante de â¬. Ces arnaques aux panneaux solaires sont souvent des prêts à la consommation déguisés avec des taux d’intérêt très élevés.

Est-il rentable d’installer des panneaux solaires ? Oui, en 2022 il est rentable d’investir dans des panneaux solaires pour produire de l’électricité. Cependant, à condition de choisir de mettre en œuvre la bonne implantation et de respecter certains critères (l’inclinaison du toit, la forme des tuiles, l’ensoleillement, de nombreuses zones ombragées, etc.).

Quel prix pour 8 panneaux solaires ?

Production temporaire, liée à la présence du soleil (absence de la nuit). La production est faible en hiver, lorsque la consommation est élevée. L’électricité est encore chère, elle a besoin d’aides publiques jusqu’à ce qu’elle devienne une énergie « compétitive ».

Quelle est la durée de vie d’un appareil photovoltaïque ? Conformes aux normes françaises et européennes, les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie moyenne de 30 ans. Leur utilisateur est assuré de bénéficier de leur plein potentiel pendant les dix premières années suivant l’installation.

Est-ce rentable d’installer des panneaux solaires ?

Quels sont les bénéfices et avantages du photovoltaïque ? Les panneaux solaires sont généralement garantis 20 ans.Vous pouvez revendre l’électricité excédentaire produite dans l’obligation d’achat (OA) EDF à un prix d’achat fixe pendant 20 ans.Contrairement aux autres méthodes qui utilisent les énergies renouvelables, les panneaux photovoltaïques sont totalement silencieux.

Quelles sont les limites de l’énergie lumineuse ? Le principal problème avec l’énergie lumineuse est qu’il faut un équipement spécial pour la convertir en énergie électrique ou thermique. Ces matériaux (panneaux photovoltaïques par exemple) ont certainement des coûts qui ne peuvent être ignorés.