Saut en parachute mortel de Mimizan (40) : OJB parachutisme fait appel de sa condamnation

Par Karen Bertail Publié le 14/04/2022 à 8h04 Mis à jour le 14/04/2022 à 9h09

L’entreprise Mimizan a été condamnée, mardi 12 avril, par le tribunal de Mont-de-Marsan à une amende de 40 000 euros pour le meurtre involontaire de Damien Bernède, un Basque de 17 ans, dont les deux parachutes ont mal fonctionné. , causant une chute mortelle. Un nouveau procès aura lieu.

Moins de vingt-quatre heures après le prononcé de la décision de justice, qui condamne l’OJB parachute à 40.000 euros d’amende pour meurtre, après l’affaire mortelle, en 2016, de Damien Bernède, l’avocat de la société Mimizan annonce cet appel.

Me Tamalet, du Barreau de Paris, déclare : « Si le dirigeant de la société OJB – comme tous les salariés, bénévoles et usagers du club – est sensible à la douleur de la famille du jeune Damien, nous en appelons tout de même à une décision qui, comme l’ensemble de l’audience, est très partielle, fondée sur une méconnaissance des faits et des règles, et dont les motivations juridiques méritent une analyse critique devant une juridiction supérieure. »

Un nouveau procès va donc s’ouvrir devant le tribunal de Pau. Le parquet avait requis un an de prison pour le moniteur de la victime, qui a finalement été libéré, et une amende de 50 000 euros contre l’entreprise où elle effectue son stage. La défense d’OJB a longuement plaidé pour la libération, « en regrettant surtout que le fabricant du parachute de secours n’ait pas été là ». Les juges ont constaté un « manque d’encadrement de ce jeune, notamment lors du déploiement du parachute ».

À Lire  Chasseur Immobilier (H/F)