Stavelot : cagnotte en ligne pour soutenir le projet de maison partagée à Stavelot

La maison partagée réunirait des personnes handicapées mentales avec des personnes actives et bénévoles. « Ils choisiront avec qui vivre, pour partager la connaissance d’une vie riche en amitié et en relation. Dans la journée chacun ira à son travail. Le matin et le soir, ils mangeront ensemble. Ils partageront aussi d’autres C’est le principal projet porté par l’association Maison Speranza.

La maison est déjà là, au coeur de Stavelot, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. La raison pour laquelle la cagnotte en ligne a été lancée.

Le lieu est prévu pour être une maison de vie partagée. -D.R.

« Pour que ce gros chantier se réalise, des travaux importants (toiture, isolation, charpentes) ont déjà été réalisés par des entreprises du secteur », précise Anne Bindels, la présidente de cet organisme et mère de deux adultes trisomiques. il a pu compter sur l’aide de la municipalité de Stavelot et le généreux soutien des sœurs de Notre Dame des Anges, anciennes pensionnaires de la maison, explique le président dans la presse. La prochaine étape? « Des sanitaires, un lavabo dans chaque chambre, une douche et un WC à l’étage, une chaudière neuve et un chauffe eau pour 8 personnes. Le coût de ces travaux est estimé à 25 000 €. »

Il y a encore beaucoup de travail à faire avant d’emménager. -D.R.

C’est une somme non négligeable que l’association Stavelot souhaite récolter grâce au financement participatif. Pour remercier les gens de leur soutien, des « petits cadeaux » sont offerts. Son nom est affiché sur les murs de la maison, visite de l’atelier des Blancs Moussis et de leur machine à confettis, visite guidée du Stavelot, repas à la Maison Speranza… En deux jours, l’asbl a pu collecter €. 2 700. « Le financement participatif se poursuit jusqu’à fin novembre. Si nous dépassons ce montant de 25 000, le reste de la collecte commence à aller au service électrique. Comme la maison date des années 1950, elle a besoin d’être entretenue, polie et de mettre des chaussettes dans les chambres. Plusieurs milliers d’euros seront nécessaires pour ce poste », précise Anne Bindels.

À Lire  Que signifie la couleur du fil ?

Après ces deux étapes, il ne reste plus qu’à « aménager » l’intérieur de la maison.