Transport de bétail : 4,5 tonnes de cocaïne saisies dans une cargaison…

La police espagnole a annoncé le 28 janvier la saisie de 4,5 tonnes de cocaïne qui se trouvaient à bord d’un cargo togolais au large des îles Canaries. Il a transporté du bétail d’Amérique latine au Moyen-Orient.

Un navire battant pavillon togolais transportant du bétail vers le Moyen-Orient a été intercepté à 100 km au sud-ouest des îles Canaries par les douanes espagnoles en collaboration avec la police espagnole.

« L’Orion V » était jalousement gardé depuis plus de deux ans par la police qui expliquait : « Il a déjà été contrôlé et fouillé mais aucune drogue n’a été trouvée à l’intérieur malgré la présence d’indices suffisants ». C’est grâce à un dispositif naval mis en place le 24 janvier que la police a réussi à mettre la main sur la cocaïne qui était dissimulée dans un silo qui devait servir à nourrir le bétail. Cette opération, qui a mobilisé de nombreuses équipes policières, notamment l’agence anti-drogue américaine DEA, le Centre d’opérations internationales d’analyse du renseignement maritime pour le trafic de drogue (MAOC-N), les autorités togolaises et la police espagnole, a permis à la arrestation de 28 membres d’équipage, de neuf nationalités différentes.

🚩 Un expéditeur avec 4 500 kilos de cocaïne en provenance de #Colombie est intervenu aux îles Canaries

🚩 Opération en collaboration avec l’Agence des Impôts

🚩 El ‘Orión V’ a été intercepté par le buque ‘Fulmar’ de Vigilancia Aduanera

🚩Detenidos los 28 tripulantes del carguero pic.twitter.com/C5iTTlCNyN

« Les organisations criminelles internationales se réinventent lorsqu’il s’agit de transporter de la drogue d’Amérique latine vers l’Europe, en utilisant du bétail vivant pour rendre le suivi et la localisation difficiles », a déclaré la police espagnole dans un communiqué.

À Lire  Châtenoy-le-Royal. Saône-et-Loire. Châtenoy "Agence auto" : les prix ont augmenté, ...

9 tonnes de drogue saisies en janvier

Le cargo « Orión V », battant pavillon togolais, était de la même taille qu’un autre cargo togolais intercepté mi-janvier dans la même zone, à 62 milles au sud-est des îles Canaries, le « Blume », sur lequel la même quantité de cocaïne .

Ainsi, un total de neuf tonnes de drogue ont été saisies en janvier, a indiqué la police dans un communiqué. Cette opération est l’une des nombreuses menées sur la « route atlantique » de la cocaïne. Les liens étroits de l’Espagne avec l’Amérique du Sud, d’où provient la cocaïne, en font une voie d’entrée majeure de la drogue en Europe.